AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Wulfhart Strongblade

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Wulfhart Strongblade

Protecteur d'Eorzéa

avatar

Masculin Halone
Race/Ethnie : Hyur - Hyurgoth
Job principal : Chevalier Noir
Job secondaire : Machiniste
Messages : 7

MessageSujet: Wulfhart Strongblade   Dim 18 Déc - 20:11

Identité :


Nom : Strongblade.

Prénom : Wulfhart.

Surnom (optionnel) : Wulf.

Race/Ethnie : hyur – hyurgoth.

Âge : 23 ans.

Occupation(s) : ex-mercenaire, aventurier/vagabond.

Origine : les routes d'Eorzea.

Lieu de résidence : Aucun.


Apparence :

D'une taille moyenne pour un hyurgoth, Wulfhart fait figure de colosse aux yeux des hyurois, mesurant un mètre quatre-vingt douze pour cent kilogrammes. Les lignes de son corps sont dures et effilées, et ses épaules sont larges et massives. Son torse puissant est soutenu par une taille élancée, rendant l'ensemble harmonieux et dépourvu de toute lourdeur. Ses bras sont longs et noueux, lui accordant une confortable allonge en combat. Ayant beaucoup voyagé, sa peau est tannée par le soleil, faisant ressortir ses yeux gris, les rendant presque incandescents. Une tignasse de cheveux noirs ébouriffés surmonte son large front et encadre un visage aux traits virils. Sa mâchoire est large, ses lèvres pleines et son nez droit. Une cicatrice parcourt son visage de part en part, fendant en deux son arête nasale.


Pyschologie :

Wulfhart est un homme taciturne ne se laissant pas facilement approcher. Ayant vu ce que la nature humaine réservait de pire, il ne peut s'empêcher de se montrer méfiant envers ceux qui croisent sa route. Il se contente de les toiser de toute sa hauteur, un simple regard de sa part suffisant à dissuader les plus sensés. Lorsque toutefois sa confiance est acquise, il se révélera être un ami fidèle et dévoué. Il ne s'est jamais embarrassé des interdits et des politesses. Les subtilités de la diplomatie l'exaspèrent. Il préfère user d'intimidation, ce qui a pour effet de le faire passer pour un rustre dépourvu de toute finesse. Si cette attitude doit lui attirer des ennuis il n'en a cure. Peut être n'attend-t-il inconsciemment qu'une occasion de se battre. Ayant versé le sang alors qu'il n'était encore qu'un enfant, le meurtre a laissé en lui une marque, et, de par sa vie de mercenaire, tuer est devenu une part intégrante de ce qu'il est. Il n'est véritablement lui-même que lorsqu'il sent sa lame heurter celle de son ennemi pour engendrer un tourbillon d'étincelles, que lorsqu'il sent l'adrénaline s'engouffrer dans ses veines pour étourdir ses sens tandis qu'il lutte pour rester en vie, que lorsqu'enfin il vient à bout de toute résistance pour sentir l'acier pénétrer la chair. Cette facette de sa personnalité a beau être importante, il la redoute. Il ne peut s'empêcher de s'interroger sur sa véritable nature. Il sent qu'en lui se cache toujours un être en quête d'un endroit auquel appartenir, de personnes sur qui il pourrait compter, d'un sens à donner à sa vie. Ouvertement pessimiste et poussé avant tout par son instinct de survie, il ne peut longtemps s'empêcher de tendre la main à ceux qui se trouvent dans le besoin. Il voudrait pouvoir se reposer sur la certitude qu'il est fondamentalement bon, mais l'appel du sang n'est jamais loin.


Combat :

Wulfhart est un combattant hors pair doté d'une force surhumaine et d'une exceptionnelle endurance, continuant à faire preuve d'une redoutable férocité quand d'autres tomberaient de fatigue. Il est également souple et rapide, bien plus que sa taille imposante ne pourrait le laisser supposer. S'il ne parvient à donner le meilleur de lui-même qu'armé de son épée à deux mains, des années passées sur les champs de bataille l'ont rompu à toutes les formes de combat, que ce soit au sol ou à cheval. Lorsqu'un ennemi parvient à passer ses défenses, il lui arrive de se servir de son gantelet comme d'une masse. Intrépide, inconscient diront certains, Wulfhart a toujours été peu réceptif aux considérations tactiques. Le combat en groupe l'incommode : il préfère ne pas avoir à prendre en compte le sort d'autrui pour laisser libre court à son instinct et s'adapter aux situations sur le vif. Il ne rechigne à aucun coup bas et n'hésite pas à se laisser volontairement blesser si cela lui garantit de pouvoir porter le coup fatal.

Histoire :

Wulfhart ne garde que de vagues souvenirs de sa mère, un kaléidoscope de sensations, un sentiment de sérénité qu'il ne retrouva jamais plus. Il n'avait que trois ans lorsqu'il fut confié à Marten, le chef d'une troupe de mercenaires originaires d'Ala Mhigo, tandis que la jeune femme rendait son dernier souffle dans la tente voisine, épuisée d'un exil dont elle avait essayé de préserver son fils. Marten Reiner n'était déjà plus dans la fleur de l'âge quand la lourde tâche de s'occuper d'un enfant lui incomba, lui qui devait déjà diriger une bande de vauriens et de coupe-jarrets. Il s'en acquitta néanmoins du mieux qu'il le put, étant un homme de principes, quand bien même il choisissait avec soin ceux qui méritaient d'être honorés. Le jeune hyurgoth se forgea dans le souvenir d'un temps qu'il n'avait pas véritablement connu, écoutant au coin du feu son précepteur rêver du jour où il pourrait revenir dans la cité de Rhalgr le Destructeur les bras chargés d'or pour y vivre une retraite méritée, un jour qu'il avait longtemps attendu mais qui n'arriverait sans doute jamais. Le mercenaire éduqua Wulfhart aux seuls savoirs dont il pouvait s'enorgueillir : l'art de la guerre et de la survie. À défaut de donner au garçon le réconfort qu'il était en droit d'avoir d'un parent, il lui apprit très tôt à tenir une arme, à se défendre, car c'était là le meilleur cadeau qu'il pouvait lui faire dans un monde où la violence était omniprésente. Pour cela il n'était pas question pour autant de lui accorder le moindre traitement de faveur, à commencer par le choix de son arme. Il dût apprendre l'escrime à neuf ans avec une épée longue taillée pour les mains d'un adulte. En grandissant il garda l'habitude de manier des armes toujours plus grandes que lui, jusqu'à ce que ces dernières atteignent des tailles disproportionnées. Wulfhart mena son premier combat alors qu'il était âgé d'une douzaine d'années, muni d'une épée à deux mains d'une longueur démesurée malgré les recommandations de tous qui ne donnaient alors pas cher de sa peau. Certains, Marten y compris, organisèrent les paris. Contre toute attente le jeune hyurgoth ne se contenta pas de survivre mais vint à bout de plusieurs adversaires avant de passer le reste de la bataille enfoui sous le corps enarmuré de l'un d'eux. Comme une boutade, on lui donna le titre honorifique de Strongblade, tel que le voulait la coutûme parmi les guerriers mhigois lorsque le premier sang avait été versé. Wulfhart s'illustra toujours plus de conflits en conflits, faisant taire peu à peu les mauvaises langues à force d'obstination. Son style de combat, à la frontière de la bestialité, le rendait redoutable autant aux yeux de ses adversaires qu'aux yeux de ses compagnons. Bien des années plus tard éclata la bataille de Carteneau, bataille au cours de laquelle nombre de frères d'armes périrent, parmi lesquels Marten. Wulfhart se souviendra toujours de l'expression résignée mais sereine sur le visage buriné de son mentor avant le début du combat. Marten ne regrettait rien. Un mercenaire se berce d'illusions de richesses toute sa vie durant pour endurer l'incertitude de la mort, mais il était dans l'ordre des choses de mourir comme on a vécu. Il souhaita alors au gamin, comme il n'avait jamais cessé de l'appeler, de survivre à tout cela, de trouver sa propre voie. Il renouvela silencieusement cette demande en lui adressant un dernier regard alors que le météore menaçait d'engloutir le monde dans les flammes, avant que tout ne soit nimbé d'une lumière aveuglante. Wulfhart se réveilla des jours plus tard, seul sur une paillasse, entouré de plaintes, orphelin d'une famille imparfaite, mais de la seule qu'il n'ait jamais connue. Il se remit rapidement de la plupart de ses blessures mais les dernières, moins visibles, mirent des années à se refermer. Les paroles de son mentor, plus que sa propre absence, laissèrent un vide dans son existence. Lui qui n'avait jamais brillé que sur un champ de bataille ne connaissait rien du reste du monde. Il se fit un temps pirate puis gladiateur, mais les tempêtes et les cris de la foule ne remplacèrent jamais l'exaltation du combat et les acclamations de ses camarades. Deux années passèrent, années au cours desquelles il arpenta le monde en quête d'un combat à mener, d'une cause qu'il pourrait faire sienne. Ce n'est qu'à l'issu de ces pérégrinations que le destin plaça sur sa route deux âmes dans le besoin. Le reste de son histoire est celle de la compagnie Stern Polaris.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sternpolaris.forumactif.com
 
Wulfhart Strongblade
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Markus Wulfhart et ses chasseurs

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Stern Polaris :: Roleplay :: Fiches personnages-
Sauter vers: